vendredi 28 septembre 2018

Exposition rétrospective Cel Le Gaucher

CEL_AFFICHEL'usage veut que pour les Montois, le nom de "Cel le Gaucher" soit associé à une rue. D'aucuns diront encore qu'il s'agit d'un collège. Extra-muros, à Bascons, un village voisin, un square porte également ce nom.

Qui était Cel le Gaucher ?

Pour un grand nombre de landais, cette question peut paraître sibylline.

Et pour cause, "Cel le Gaucher" est un de ces nombreux invisibles qui ont connu les honneurs dans le passé et qui connaissent à présent une notoriété plus discrète. On le sait, l'histoire est parfois infidèle et oublieuse. Ainsi derrière ce curieux pseudonyme, se trouve un homme, Pierre Louis Marcel CANGUILHEM (1895-1949), autobaptisé Cel le Gaucher.

Cel le Gaucher, c'est une vie, un destin, de ceux qui font les riches heures du cinéma et de la littérature. En effet, dans la carrière de cet artiste atypique et prolifique, la petite et la grande histoire se sont souvent rencontrées. Il a été tout à la fois l'acteur et le témoin privilégié des deux guerres qui ont marqué le XX° siècle. Il a été un chroniqueur attentif, traitant à l'envi les us et les coutumes de sa Gascogne natale. Le caractère testimonial de son oeuvre lui confère de grandes qualités documentaires. Aussi, l'accueil et la réception de cette oeuvre par un spectateur contemporain s'en trouvent enrichi.

Cette exposition, qui a valeur de rétrospective, permettra au public montois de (re)découvrir cette oeuvre à la fois dense et singulière.

Exposition du 26 octobre au 1er décembre

Entrée libre

 



Posté par CACRF à 16:14 - Permalien [#]
Tags : , , ,


jeudi 22 juin 2017

Exposition Color y tiempo de Fausto Olivares du 3 juillet au 24 septembre

AFFICHEFAUSTOVF - copie

EXPOSITION DU 3 JUILLET AU 24 SEPTEMBRE

Le Centre d'Art Contemporain présente une exposition anthologique de Fausto Olivares qui, pour la première fois depuis sa disparition en 1995, met en regard le parcours artistique de ce peintre andalou et le flamenco. Véritable aficionado, Fausto Olivares ne peignait pas le flamenco, il peignait flamenco, comme d'autres chantent, jouent et dansent flamenco. Non seulement il en partageait les thèmes, mais également la technique, la tragédie, la passion et l'expressionnisme. Né à Jaén en 1940, Fausto Olivares Palacios est diplômé les Beaux-Arts à Madrid. Il a voyagé à Paris et d'autres villes d'Europe avant de retourner dans sa ville natale en 1966, à Jaén où il est nommé professeur de dessin et peinture à l'école des Arts et Métiers.Il laisse en 1981 son activité d'enseignement pour poursuivre une carrière artistique quil'amène à exposer dans de nombreuses villes d'Espagne et d'Europe.

 

 

 

ENTREE LIBRE

DU 3 AU 7 JUILLET DE 10H A 18H, LES 8 ET 9 JUILLET DE 14H A 18H
PUIS DU MERCREDI AU DIMANCHE DE 14H A 18H