vendredi 28 septembre 2018

Exposition rétrospective Cel Le Gaucher

CEL_AFFICHEL'usage veut que pour les Montois, le nom de "Cel le Gaucher" soit associé à une rue. D'aucuns diront encore qu'il s'agit d'un collège. Extra-muros, à Bascons, un village voisin, un square porte également ce nom.

Qui était Cel le Gaucher ?

Pour un grand nombre de landais, cette question peut paraître sibylline.

Et pour cause, "Cel le Gaucher" est un de ces nombreux invisibles qui ont connu les honneurs dans le passé et qui connaissent à présent une notoriété plus discrète. On le sait, l'histoire est parfois infidèle et oublieuse. Ainsi derrière ce curieux pseudonyme, se trouve un homme, Pierre Louis Marcel CANGUILHEM (1895-1949), autobaptisé Cel le Gaucher.

Cel le Gaucher, c'est une vie, un destin, de ceux qui font les riches heures du cinéma et de la littérature. En effet, dans la carrière de cet artiste atypique et prolifique, la petite et la grande histoire se sont souvent rencontrées. Il a été tout à la fois l'acteur et le témoin privilégié des deux guerres qui ont marqué le XX° siècle. Il a été un chroniqueur attentif, traitant à l'envi les us et les coutumes de sa Gascogne natale. Le caractère testimonial de son oeuvre lui confère de grandes qualités documentaires. Aussi, l'accueil et la réception de cette oeuvre par un spectateur contemporain s'en trouvent enrichi.

Cette exposition, qui a valeur de rétrospective, permettra au public montois de (re)découvrir cette oeuvre à la fois dense et singulière.

Exposition du 26 octobre au 1er décembre

Entrée libre

 



Posté par CACRF à 16:14 - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 28 mai 2018

Exposition sculpture végétale Gertrud Varailhon

come1 (Copier)

Après avoir fait une école de Bijouterie Joaillerie, puis les Beaux Arts à Montréal, Gertrud Varailhon d’origine allemande réside depuis une trentaine d’années dans les Landes. Artiste Plasticienne, Gertrud se consacre autant à la réalisation de bijoux contemporains qu’à la création d’immenses pelisses d’aiguilles de pins prenant des allures de peau métamorphosant le végétal en animal.

Gertrud est représentée par la Galerie Léon Art.

Entre Art Brut et Land Art, primitivisme et modernité, les oeuvres végétales de Gertrud Varailhon sont inclassables et leur attrait tient justement à la dualité qui se dégage de chacune d’elles.

“A partir de matières végétales, j’ai ouvert un dialogue entre nature animale, végétale, minérale et humaine. Le point de départ de cette recherche était de détourner des objets de leur contexte pour créer de nouveaux univers. Si j’ai choisi l’aiguille de pin, c’est pour la noblesse de l’essence, son authenticité et sa richesse esthétique.”

La fragilité de chaque aiguille de pin n’est plus perceptible une fois qu’elles sont démultipliées et associées. Elles forment un tout qui dégage une force ineffable.

Ses oeuvres, d’un aspect fragile et pourtant robuste allient la contemporanéité du design et la fraîcheur d’un art naturaliste et écologiste. “Toutes ces créations aux formes épurées sont une simple représentation de notre espace naturel et du mouvement de la vie dont je sui l’heureuse exploratrice.”

Exposition du 15 juin au 4 août