come1 (Copier)

Après avoir fait une école de Bijouterie Joaillerie, puis les Beaux Arts à Montréal, Gertrud Varailhon d’origine allemande réside depuis une trentaine d’années dans les Landes. Artiste Plasticienne, Gertrud se consacre autant à la réalisation de bijoux contemporains qu’à la création d’immenses pelisses d’aiguilles de pins prenant des allures de peau métamorphosant le végétal en animal.

Gertrud est représentée par la Galerie Léon Art.

Entre Art Brut et Land Art, primitivisme et modernité, les oeuvres végétales de Gertrud Varailhon sont inclassables et leur attrait tient justement à la dualité qui se dégage de chacune d’elles.

“A partir de matières végétales, j’ai ouvert un dialogue entre nature animale, végétale, minérale et humaine. Le point de départ de cette recherche était de détourner des objets de leur contexte pour créer de nouveaux univers. Si j’ai choisi l’aiguille de pin, c’est pour la noblesse de l’essence, son authenticité et sa richesse esthétique.”

La fragilité de chaque aiguille de pin n’est plus perceptible une fois qu’elles sont démultipliées et associées. Elles forment un tout qui dégage une force ineffable.

Ses oeuvres, d’un aspect fragile et pourtant robuste allient la contemporanéité du design et la fraîcheur d’un art naturaliste et écologiste. “Toutes ces créations aux formes épurées sont une simple représentation de notre espace naturel et du mouvement de la vie dont je sui l’heureuse exploratrice.”

Exposition du 15 juin au 4 août